Recherche dans le blog

Les Cuisinés des Sources

Publié le : 4 juin 2018
Catégories : Hauts-de-France , Les Producteurs

Les Cuisinés des Sources : Une conserverie artisanale

 Crée en juillet 1997 par les gérants de la société Saint Géry, c’est tout récemment, en juin 2017, que la SARL est reprise par Sébastien Wattelier et son frère. En 2014, ils rachètent les foies gras de Saulzoir à Valenciennes, spécialisés dans la fabrication de produits régionaux et de foies gras. Quelques temps après, ils sont sollicités pour reprendre la société Les Cuisinés des Sources. Cette conserverie, spécialisée dans la transformation de viande de façon artisanale, met véritablement les spécialités des Hauts-de-France à l’honneur, comme par exemple le fameux « Pot’je vleesch ». 


Les Cuisinés des Sources à Saint-Amand-les-Eaux

La qualité : une valeur qui prédomine

Comme nous le confit Monsieur Wattelier, « ce sont des vrais morceaux de viande, et pas seulement de la sauce ». Les Cuisinés des Sources travaillent essentiellement avec des prestataires locaux, afin de privilégier les circuits courts ainsi que les produits de la région. Ce qui fait leur force, c’est avant tout leur chef de cuisine qui propose et adapte des spécialités du Nord, pour en faire des produits exceptionnels. Quelques projets d’avenir ? Reprise il y a presqu’un an, l’objectif de la société est de développer et pérenniser son activité.

 

Nos coups de cœur lillois 

Terrine au Maroilles

Potje Vleesch 

Ce plat typique du Nord provient de la région dunkerquoise. Pot’je vleesch signifie « petit pot de viandes » en néerlandais. A l’origine, les Nordistes préparaient le plat l’hiver. Le but ? Confire de la viande pour la conserver sans passer par le salage.  Aujourd’hui encore, le plat se déguste froid. Vous pouvez l’accompagner de frites ou mieux encore de pommes dunkerquoises

Poulet au Maroilles

 

Toutes les viandes utilisées par cette conserverie sont originaires du Nord-Pas-de-Calais. Les viandes, précuites, sont ajoutées à une sauce à base de Maroilles frais. Enfin, la mise en conserve est faite main, avant de partir en cuisson en autoclave. Réchauffez votre poulet au bain mari ou alors dans une casserole en mélangeant bien tous les ingrédients. Accompagnez le tout avec un riz blanc et une bière du Nord.

Si vous cherchez la bière idéale à déguster avec votre poulet, découvrez notre article : une bière est forcément faîte pour vous ! 

 

Terrine à la bière d’abbaye 

Découvrez également Noreni et Le Comptoir des Flandres, deux autres producteurs des Hauts-de-France


Ajouter un commentaire