Recherche dans le blog

Les Viviers du pêcheur

Publié le : 22 janvier 2019
Catégories : Les Producteurs , Loire-Atlantique

 « Ma passion : c’est la Loire »

Claude JANIN est le pêcheur Nantais par excellence. Depuis plus de 30 ans, il part sur sa barque tous les matins pêcher ses poissons de Loire : l’anguille, la civelle, le brochet etc. Il souhaite faire redécouvrir les poissons méconnus du grand public, c’est notamment le cas du barbillon sauvage. « Nous avons de très belles ressources chez nous, nous devons les exploiter » confit-il. Ce passionné créé des terrines et des rillettes de poissons en y associant des produits du terroir Nantais : pleurotes, muscadet ou le beurre blanc.

La minute info de Monsieur Janin : La Loire est un fleuve avec des courants très forts et avec des fonds sableux, ce qui oblige les poissons à faire des efforts pour se nourrir. Le poisson de Loire est donc moins gras que les autres

« Je souhaite titiller les papilles de mes clients, je veux qu’ils découvrent la vraie saveur du poissons frais » nous disait-il. 

Nos coups de coeur : 

Poissons de Loire aux écrevisses :Anguilles fumées persillées : 

 

Poissons de Loire aux écrevisses :

N'oubliez pas durant notre ancien séjour à Nantes, nous vous avions fait découvrir :

Terrine de brochet au muscadet :

Conseil de dégustation : Cette terrine peut se déguster sur des croûtons ou de belles tranches de pain grillées. Pour un apéro 100% Nantais vous pouvez l’accompagner d’un Muscadet très frais.

 

 Rillettes de sandre aux pleurotes :

Conseil de dégustation : Dégustez ces rillettes sur un bon pain traditionnel et avec un vin de Loire, un Anjou sucré par exemple. 


Soupe de poissons de Loire

Elle est réalisée à partir de 4 poissons (Brème, Barbillon, Carpe et Mulet) dans laquelle Claude rajoute un oignon, poireaux, pommes de terre, du concentré de tomates et une pointe de vin blanc.

Conseil de dégustation :

Vous pouvez la cuisiner de deux façons : 

  1.        Comme une soupe traditionnelle, la faire réchauffer à feu doux au bain- marie. Selon Claude, il ne faut pas y mettre des croûtons aillés cela risquerait de prendre le dessus sur la soupe.
  1.        Pour un apéritif, vous pouvez réchauffer la soupe et la mettre dans des petites verrines en y ajoutant une noix de crème et une feuille de persil.

Tout cela vous a-t-il donné l’eau à la bouche ? La cuisine Nantaise vous inspire-t-elle ?  Allez lire notre escapade touristique : Les tables Nantaises : le terroir à l’honneur. 


Ajouter un commentaire