Recherche dans le blog

Catégories du blog

Top 5 des cités historiques du Finistère

Publié le : 24 septembre 2018
Catégories : Escapades touristiques

La Bretagne est très connue pour ses contes et légendes anciennes, comme ceux de la forêt de Huelgoat, dans le Finistère. Mais les cités finistériennes nous racontent, elles-aussi, leur propre histoire. Cité médiévale, cité des peintres ou encore véritable ville culturelle, voici un TOP 5 des cités historiques du Finistère.

 

1)  Quimper 

 

Connaissez-vous le chef-lieu du Finistère ?  Et oui, direction Quimper ! Labellisée « Ville d’Art et d’Histoire » depuis 1989, la ville doit se label à son caractère médiéval et ses anciennes bâtisses du XVIème et XVIIème siècle.
La ville se compose de plusieurs quartiers historiques. Au bord de l’Odet et en plein cœur de la ville, découvrez le quartier de Locmaria à quelques pas de la faïencerie de Quimper. Il s’agit du quartier le plus ancien de la ville avec son église romane, Notre-Dame de Locmaria, son prieuré et ses anciennes maisons à pans de bois du XVIème et XVIIème siècle.
Un peu plus au Nord du quartier de Locmaria, se trouve la place St Corentin. Le quartier est un lieu religieux et historique de Quimper. Si vous vous baladez dans le coin, vous serez séduit par l’architecture : Le Palais des Évêques, résidence principale de l’évêque de Cornouaille, et la Cathédrale Saint Corentin. Quimper est une ville où il fait bon se balader et s’émerveiller devant une architecture médiévale. La cité historique regorge de petits endroits et place à visiter. Par exemple, après la place St Corentin, poursuivez votre chemin vers la rue Kéréon et découvrez l’église St Mathieu, au cœur de la « Terre au Duc ». 

 

Quimper et ses maisons à pans de bois

 

2)   Landerneau

 

Landerneau est également une ville à l’architecture médiévale, avec ses maisons à pans de bois et ses toits en ardoise, construites entre le XVIIème et XVIIIème siècle. Lors de votre balade, arrêtez-vous quelques instants sur le port, pour découvrir son histoire. Aux XVIème et XVIIème siècle, Landerneau était un lieu important des échanges commerciaux par voies maritimes.
Le Pont de Rohan, autre monument historique de la ville, est un pont encore habité aujourd’hui et qui a fêté ses 500 ans en 2010. Il servait à relier le quai de Cornouaille et celui du Léon. Landerneau n’est pas seulement une ville médiévale, elle est aussi connue pour ses nombreuses fêtes telles que le festival Kann Al Loar, organisé du 12 au 15 juillet dernier, la Fête du Bruit au mois d’août ou encore le Noël Médiéval de Landerneau en décembre prochain : de quoi vous donner des idées pour les fêtes de fin d’année ! 

 

3)   Locronan

 

Locronan est une ville typiquement médiévale avec de vieilles bâtisses très bien conservées. C’est tout naturellement que la ville est classée aux Monuments Historiques, labellisée « Petite Cité de caractère » et l’un des « Plus beaux villages de France ». La ville tient son nom de Saint-Ronan, créateur de la cité au VIème siècle. Celle-ci a vécu son apogée en étant considérée comme la cité des tisserands : c’est ici que de nombreuses toiles de lin furent tissé. Il n’est donc pas étonnant que la ville fait aujourd’hui partie de la route du chanvre et du lin de Bretagne ! 

 

Locronan et ses bâtisses médiévales

  

4)   Pont-Aven

 

Avis aux amoureux de la peinture, Pont-Aven est VOTRE prochaine destination. Sur les traces de Paul Gauguin, peintre du XIXème siècle aux empreintes impressionnistes, symbolistes ou encore synthétistes, partez à la découverte de l’École de Pont-Aven. En 1886, à la recherche d’un « nouveau souffle », Paul Gauguin trouve à Pont-Aven, le renouveau dont il avait besoin. C’est quelques années plus tard, qu’il créa l’École de Pont-Aven, caractérisée par plusieurs styles picturaux différents. D’autres artistes-peintres font partis de ce mouvement tels que Émile Bernard (écrivain et peintre), ou encore Paul Sérusier. 

 

5)   Morlaix

 

A quelques kilomètres des Monts d’Arrée ou encore des Côtes-d’Armor, Morlaix est à la fois une cité médiévale avec ses maisons à pans de bois, baptisée « maisons à pondalez » et une cité ayant vécu du commerce maritime. Aux pieds du viaduc de Morlaix, vous pourrez vous balader dans les rues et y découvrir de magnifiques maisons à pans de bois : les maisons à pondalez. Ces vieilles bâtisses témoignent d’une vie de commerce de toiles de lin. En effet, ces maisonnettes du XVIème siècle ont été construites sur 3 niveaux par des négociants de toile. Elles se caractérisent par une cheminée en granit, un escalier à vis et de multiples passages en bois, appelés « ponts d’allées » : voici d’où vient le nom de « maisons à pondalez ».
Si vous prenez un peu de hauteur, vous vous retrouverez très rapidement sur le viaduc, offrant une vue imprenable sur le port mais également sur les nombreux toits en ardoise.
De retour sur terre, le port, tout comme les maisons à pans de bois, témoignent de cette vie de commerce, avec la Manufacture des Tabacs.  

 

Morlaix : le viaduc et les maisons à pondalez


Ajouter un commentaire